Le Point : témoignage sur l’utilisation de ContentSide Semantic Platform

Le Point améliore le SEO et le temps de lecture sur son site Web grâce à l’intelligence artificielle

 

Avec plus de 80 millions de pages lues chaque mois, Lepoint.fr est un des plus importants sites français d’information média en termes de trafic. Plus de 100 journalistes écrivent mensuellement plus de 1 200 articles.

En 2019, pour moderniser et améliorer sa chaîne éditoriale, la DSI et la Direction de la Rédaction Lepoint.fr se sont lancées dans un projet de digitalisation en automatisant, grâce à l’intelligence artificielle, la partie référencement visant à faciliter le travail des journalistes et améliorer l’expérience utilisateur.

Après une étude auprès de plusieurs éditeurs de logiciels, et la réalisation d’un POC (Proof of Concept), Lepoint.fr fait le choix de ContentSide Semantic Platform et demande à ContentSide d’intégrer son API REST à son système de production éditoriale en s’appuyant sur son référentiel documentaire.

L’application intégrée en quelques semaines est opérationnelle depuis fin juillet 2020. Aujourd’hui presque tous les journalistes utilisent avec satisfaction le « bouton » qui appelle l’API ContentSide, permettant ainsi d’harmoniser les liens de poursuite de lecture et d’augmenter le nombre de pages vues.

« Nous avons choisi de travailler avec ContentSide car de toutes les solutions que nous avons pu tester, c’est celle qui a donné les meilleurs résultats, notamment en termes de qualité et de rapidité, et ce, dès la phase de POC. Nous avons travaillé en petite équipe, entre la DSI, le chef d’édition et ContentSide pour arriver à un résultat très satisfaisant. De plus, le modèle SaaS de l’application nous a permis d’intégrer rapidement et à moindre coût la solution. » indique Olivier Bost, Directeur informatique et industriel du Point

L’IA au service du E-journaliste

 

Depuis l’apparition des premiers sites web d’information, le rythme de publication ne cesse de s’intensifier, entrainant une nouvelle façon de consommer l’information. À chaque article, le journaliste intègre manuellement des métadonnées favorisant le référencement (mots clés, entités nommées, liens de poursuite de lecture ou « voir aussi » …), une perte de temps et une source d’erreur qui obligent les chefs d’Edition du média à corriger ou compléter les éléments manquants.

Aujourd’hui, grâce à l’API ContentSide Semantic Platform, une solution SaaS verticalisée intégrant nativement des fonctionnalités de traitement automatique du langage par apprentissage (classification automatique au standard IPTC (International Press Telecommunications Council), proposition d’articles par analyse de similarité, extraction d’entités nommées, …) l’application atteint un taux de reconnaissance moyen de près de 95%. Le taux de propositions pertinentes est estimé à plus de 90% sur la classification, 80% sur la proposition d’articles liés et 100% sur les entités nommées grâce au référentiel de données fourni par Le Point.

« Notre API et nos services web s’interfacent facilement et rapidement avec le logiciel éditorial sur lequel travaillent les journalistes, nous y avons simplement ajouté un bouton. En un seul clic, l’algorithme – qui intègre le référentiel documentaire fourni par Le Point – remplit automatiquement les champs pour eux et ils n’ont plus qu’à vérifier et valider l’article. Ainsi nous supprimons ces tâches chronophages et nous permettons aux journalistes de se concentrer sur leur métier, tout en valorisant mieux leur travail. » précise Arnaud Dumont, Fondateur et CEO de ContentSide

Les principaux bénéfices identifiés par Lepoint.fr sont les suivants :

  • 100% des articles publiés ont une poursuite de lecture. Les articles sont indexés dans le système durant 6 mois pour être liés à d’autres publications et ne proposer que les articles les plus récents aux lecteurs.
  • Gain de temps et de productivité pour les journalistes et leurs chefs d’édition qui ont été associés en amont du projet et auquel ils ont adhéré pour pouvoir ainsi mieux se concentrer sur la rédaction de leurs contenus.
  • Diminution du risque d’erreur lié à la gestion manuelle des données et harmonisation des « poursuites de lecture ».
  • Optimisation du référencement sur les moteurs de recherche grâce à l’intégration de mots clés plus pertinents.
  • Amélioration de l’expérience utilisateur qui est redirigé vers des articles en lien et consulte plus d’articles.

« Ces premiers résultats sont prometteurs et démontrent que ces technologies d’IA sont désormais fiables, installables facilement et utilisables sans lourd investissement, pour quelques centaines d’euros par mois par une entreprise de presse. Ce premier projet réussi, nous réfléchissons à étendre la technologie à d’autres applications, comme l’intégration des articles papier ou encore pour faciliter la recherche de fonds documentaire de manière asynchrone : recherche de publications pour les journalistes, remontée de contenus pour la réalisation de numéros spéciaux intégrant différentes sources. » conclut Olivier Bost, Directeur informatique et industriel du Point

Visionnez ci-dessous un atelier vidéo avec Le Point expliquant les enjeux métiers et la mise en place de la solution :

Vous souhaitez discuter ?

NOUS CONTACTER